dans Petites Pensées

Les musiques des jeux, c’était mieux avant ?

Est-ce que vous connaissez par cœur toute l’OST de [insert recent AAA game name] ? Vous avez torché ce jeu en long en large et en travers, il vous a accompagné des centaines d’heures. Si vous arrivez à me siffloter chacune des musiques que vous avez entendues dans ce jeu, bah bravo, c’est moi qui suis naze ^^’.

Moi par exemple, j’ai beaucoup aimé Nier Automata, et c’est l’un des dernier triple A auquel j’ai joué. Pourtant, j’arriverais à vous siffloter une seule des pistes audio du jeu. Vous la connaissez forcément aussi, même si vous n’avez pas joué. On se fait plaisir ? Allez !


Best OST 2017 ? Pour moi oui.

Pourtant, ce n’est pas la seule musique du jeu que j’ai aimée. La musique d’ambiance calme de la ville en ruine, ou le boss marin, Grun, sont aussi des musiques que je me mets souvent en arrière plan quand je travaille. Pourtant, j’ai bien plus de mal à les garder en tête.


La mise en scène est pourtant marquante ! L’apparition de Grun me fait frissonner à chaque fois !

J’ai remarqué ça au hasard d’une pensée vagabonde et je me suis alors demandé si les musiques étaient devenues moins mémorables, moins bonnes. Incroyable, alors que nos pc et consoles sont capables de nous rendre un son d’une qualité et d’une puissance décoiffantes. Pourtant, l’OST de Super Mario Land 2 et celle de Pokémon Bleu resteront à jamais gravées dans ma tête, impossible de ne pas les siffloter sans m’en rendre compte !

Un truc que je remarquais vite fait, mais mon observation peut-être biaisée par mon répertoire de jeu spécifique, c’est qu’au fond, il y a moins de musiques dans les grosses productions. The Legend of Zelda : Breath of the Wild, par exemple. Ce jeu a bien brillé par l’absence de musiques la plupart du temps en fait ! À part dans le château d’Hyrule, il n’y a pas beaucoup d’endroits avec une musique de fond forte et dont on se souvienne facilement. Metal Gear Solid V ? Y a genre jamais de musique à part quand on met une casette soi-même, et ça dure le temps d’une chanson … Super Mario Odyssey ? Bah, la chanson de Daisy à New Donk City “Jump up superstar”, mais sinon, franchement …

Pourtant en jouant au jeu, j’étais pas moins pris dedans et l’ambiance sonore marchait super bien. Peut-être que c’est devenu situationnel, plus discret, ou, je repense à Nier, trop complexe ! Bah, j’arrive pas à siffler en polyphonique, moi … j’ai qu’une piste audio et c’est pas évident de se souvenir de toute la complexité d’un orchestre, non plus …

Mais alors pourquoi L’OST de The Legend of Zelda: Link’s Awakening me trotte encore dans la tête alors que je n’ai plus joué au jeu depuis … 15 ans ? Plus ? Je ne sais même plus ! Justement, parce que c’était plus simple ? C’est une piste comme une autre, mais comme la gameboy n’arrivait à sortir que 4 canaux audios (2 wave, 1 square, 1 noise), les mélodies qui en sortaient étaient bien plus faciles à se remémorer. Même avec la gameboy advance plus tard, malgré plus de puissance et de variété, les OST de Fire emblem ou Metroid fusion restent encore assez faciles à se remémorer.


La mise en scène est balèze aussi, faut pas déconner.

Bon ! Tu causes, mais c’était mieux avant, ou pas ?

Impossible de répondre à la question.

Arnaqueur !

Doucement ! J’aime toujours autant découvrir de nouvelles musiques quand je joue, je remarque simplement que l’ambiance sonore des jeux en ligne : Fortnite, Apex, mais aussi les plus vieux comme Overwatch et League of Legends, ont une ambiance sonore ingame, qui n’est remplie que par les SFX (bruitages), plutôt qu’une mélodie entraînante. J’aime bien la musique des menus d’APEX, mais la musique se limite au menu, et elle ne boucle même pas. D’ailleurs, en disant ça … les musiques devaient pouvoir boucler à l’infini, avant. Et il y avait une musique pour chaque situation. Le silence marquait un événement, une tension. Aujourd’hui j’ai le sentiment que c’est l’inverse ! Sauf dans [insert recent indieGame maybe retro stylized], qui nous a mis une mélodie (peut-être 8/16-bits) pour toutes les situations et en boucle infinie.

Les chiptunes, c’étaient des bips déformés pour faire croire à des instruments. Aujourd’hui, libres de cette contrainte, nous utilisons des enregistrements UHD en studio. Les deux ont leur charme, les deux sont biens et font passer leur message. Ce n’était pas mieux avant, c’était différent. On utilise encore les deux méthodes et pour longtemps !

Ecrire un Commentaire

Commenter